Consolidation de la qualité

Lancement de la deuxième campagne de labellisation – Label Qualité et Environnement


La deuxième campagne de labellisation de notre Label Qualité et Environnement est lancée en 2017 pour les structures d'hébergement adhérentes au RDTR. Cette deuxième campagne de labellisation atteste l’intérêt que portent les adhérents à ce Label régional. Au titre de cette deuxième campagne de labellisation, 38 structures sont labellisées.

Participation à l’atténuation des changements climatiques à travers l’introduction des énergies renouvelables


Afin de contribuer à la réduction des émissions de CO2 et des rejets polluants, le Réseau de Développement du Tourisme Rural va équiper en 2017 et en 2018 ses structures d'hébergement rurales dans la région de Souss Massa par les chauffe eaux solaires grâce à l'appui de l’organisation mondiale PNUD dans le cadre du projet économie circulaire. A travers cette action, le RDTR participera à la réduction des émissions des gaz à effet de serre à concurrence de 30 Kg d’équivalent CO2 par an et par unité, à la préservation des ressources naturelles - atténuation du rythme de dégradation de la forêt - étant donné que le projet contribue à la réduction de la consommation du bois de la forêt.

Nos structures d'hébergement  auront bientôt des menus bon pour le climat !


Avec l’appui de la GIZ dans le cadre du projet développement durable, le Réseau de Développement du Tourisme Rural soutient ses structures d’hébergements afin d'adhérer au projet « Menu bon pour le climat ». Ce projet propose des recettes de plats qui se préparent en calculant l’empreinte carbone de leur réalisation à travers un éco calculateur. En proposant des menus bons pour le climat « bas carbone » et des fruits et légumes de saison, les hébergements engagés participeront au développement durable dans leur consommation et production, tout comme à l'atténuation des changements climatiques et l’émission du CO2.

Ma vallée, mon paradis « Keep it clean, keep it zouine »


Le RDTR et l’Association du Pays d’Accueil Touristique des Ida-Outananes (PATI), en collaboration avec la commune d’Aksri et le Conseil Régional Souss Massa (CRSM), ont organisé la première édition des journées environnementales, baptisée « Ma vallée, mon Paradis. Keep it Clean, Keep it Zouine » le 25 août 2016 à la Vallée du Paradis. L’objectif de cette première édition était de sensibiliser la population locale et les acteurs locaux aux éco-gestes ainsi que la protection des ressources naturelles. Ceci émane de notre responsabilité en matière de la protection de l’environnement, notamment dans nos sites touristiques qui constituent un capital fondamental sur lequel s’appuie le tourisme dans notre région et qui sont menacés par la dégradation. Lors de cette journée, 20 bacs à déchets et des panneaux de sensibilisation ont été livrés à la commune d’Aksri et ont été mis en place tout au long du site de la Vallée du Paradis. En outre, et pour pérenniser l’action de la collecte de déchets sur le site, une convention-cadre de partenariat a été signée entre l’Association du Pays d’Accueil des Idaoutananes et la commune d’Aksri.

Six hébergements adhérents au RDTR labellisés Clef Verte


Six structures adhérentes au Réseau de Développement du Tourisme Rural (RDTR) ont été labélisées «Clef Verte 2018». Il s’agit de l’Auberge Zolado (Tazarine), Dar El Yasmine (Biougra), Gite Jawahir Aguerd (Aguerd Idaoutanane), Tamri House (Tamri), Riad Hida (Ouled Berhil) et Paradis Nomade (Mesguina). Ces unités s’ajoutent aux trois établissements qui se sont déjà vus attribuer cet écolabel, à savoir, Atlas Kasbah (Mesguina), Dar Haven (Tamraght) et Villate Limoune (Ouled Taima). Il est à noter que cet écolabel est décerné par la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement aux établissements engagés dans une démarche environnementale. Introduit au Maroc en 2007, ce label est soutenu par le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) et par l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT).

Energies renouvelables dans les hébergements ruraux


Avec l’appui du projet «Economie Circulaire Souss Massa», PNUD-PMF/FÉM, et le Conseil Régional Souss Massa, le RDTR s’est investi dans l’introduction des énergies renouvelables dans la gestion quotidienne des hébergements ruraux. La finalité de cette action est de contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, l’atténuation du réchauffement climatique et la préservation de la Réserve de Biosphère de l’Arganeraie (RBA). L’installation de ces chauffe-eaux solaires est une opération qui correspond parfaitement aux valeurs du RDTR, en l’occurrence, la protection de l’environnement et la préservation de la durabilité des écosystèmes naturels. Cette expérience réussie a concerné 27 établissements intéressés par le projet qui ont contribué à la réduction des émissions de gaz à effet de serre (EGES) à hauteur de 95097 Kg CO2 eq, selon le rapport du consultant spécialisé dans les énergies renouvelables mandaté par le RDTR. Ainsi, cette action contribuera à la diminution du coût de la facture énergétique de gaz et d’électricité.

L’agrotourisme, la nouvelle niche du tourisme rural dans le Souss Massa


Afin de diversifier l’offre touristique rurale, le RDTR lance le projet Agrotourisme comme une nouvelle niche du tourisme rural dans la région Souss-Massa. A travers ce projet, le RDTR vise non seulement à valoriser les produits agricoles dont regorge la région mais aussi à proposer aux touristes nationaux et internationaux une nouvelle activité touristique. L’idée est de favoriser les structures d’hébergement adhérentes qui disposent de parcelles de terres agricoles pour la mise en place d’une agriculture biologique tout en impliquant leurs visiteurs à expérimenter cette activité. Afin d’avancer sur ce projet, une étude a été lancée par le RDTR avec comme objectifs :
    Evaluer le potentiel agrotouristique des établissements affiliés au RDTR et des territoires agricoles environnants ;
  • • Identifier les actions d’agrotourisme susceptibles d’être développées dans les sites et établissements sélectionnés ;
  • • Elaborer un plan d’action global et des plans d’action personnalisés par site et par établissement ;
  • • Proposer des schémas de partenariat et de collaboration à l’échelle régionale, nationale et internationale en vue d’appuyer la stratégie du RDTR sur l’agrotourisme.
A cet effet, des réunions de concertation et des visites sur les sites agricoles des intéressés par rapport à ce projet ont été organisées au niveau de la région Souss-Massa. Une délégation constituée du président du RDTR, du directeur régional de l’ORMVA et du consultant mandaté par le RDTR a participé à un voyage d’étude au Minnesota; un Etat très connu pour la production agricole et pour l’agrotourisme.

Introduction des étagères solidaires


Le concept «Étagères Solidaires» sera mis en place au niveau des structures touristiques rurales adhérentes au RDTR avec l’appui du projet Tourisme Durable GIZ, du Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification (HCEFLCD) en collaboration avec le RDTR. Cela en vue de contribuer à la promotion et à l’amélioration de la commercialisation des produits de terroir des coopératives féminines locales. Le lancement du concept «Étagères Solidaires» dans les hébergements touristiques membres du RDTR s’inscrit également dans la volonté de notre réseau d’assoir un développement durable local, profitant mutuellement au tourisme et au commerce équitable, à travers le renforcement des liens entre les hébergeurs et les producteurs locaux des produits de terroir. Ces étagères sont munies d’espaces d’exposition commerciale, accessibles aux producteurs locaux. Ces derniers y trouvent un moyen d’accès direct au marché. Les produits qui y sont exposés sont certifiés et au meilleur rapport qualité/prix.

Lancement du projet d’éclairage des unités d’hébergement par des Kits Photovoltaïques Solaires


Dans le cadre de la charte qualité et protection de l’environnement, le RDTR continue ses actions de réduction des émissions de Gaz à Effet de Serre (EGES). Le deuxième projet innovant en phase de mise en œuvre concerne l’éclairage des unités d’hébergement par des kits photovoltaïques solaires au lieu de l’électricité produite par des énergies fossiles. Ce projet est cofinancé par le PNUD-MF/FEM et le RDTR avec l’appui du CRSM. À travers ce projet, les PME contribueront à l’atténuation du réchauffement climatique, dans la perspective de la généralisation des énergies renouvelables dans la gestion quotidienne des unités d’hébergement du réseau.

Un Ecolabel RBA en développement


Plusieurs partenaires dont le RDTR réalisent l’Ecolabel dédié à la Réserve de Biosphère d’Arganeraie (RBA) dans le cadre du Projet de l’Economie Circulaire Souss-Massa avec le Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD). Le fait de bénéficier de cet Ecolabel constitue un gage de développement durable pour les clients et les structures d’hébergement qui sont adhérentes au collectif. En principe, l’acquisition de cet Ecolabel est régit par un cahier des charges et un plan d’action précis dans lequel sont fédérés tous les membres de la structure touristique. Par ailleurs, il est important de souligner que la finalité du projet est de concilier la conservation de la biodiversité et des ressources biologiques et leur utilisation durable, tout en prenant en considération le développement socio-économique des communautés résidentes de la RBA. Pour rappel, l’idée de l’Ecolabel émane des orientations stratégiques de 1972 du Sommet de la Terre de Rio. Elles invitent les politiques et les décideurs à intégrer les préoccupations environnementales dans les politiques de développement, les programmes d’aménagement et les comportements des individus. Par conséquent, le Maroc à l’instar de plusieurs autres pays, s’est engagé dans cette dynamique visant l’intégration des principes de la durabilité dans tous les programmes de développement, notamment dans les secteurs de l’agriculture, l’alimentation, la foresterie et le tourisme.

Adhérer au RDTR